dimanche 4 septembre 2011

Cavaliers de l'Apocalypse

Don Quijote & Sancho Pança.
Posté par monsieure à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 9 août 2011

Chasseurs-cyclistes.

Les Chasseurs-cyclistes parcourent le monde en groupe de six à dix personnes, petites communautés de récupérateurs fendant mollement l'air froid de l'Hypnozoïque. Epinglés à l'horizon, ils sont d'absurdes formes arquées au-dessus de guidons fous. Le soir ils campent dans les villes qu'ils traversent, et sur les marchés et les places on les épie avec méfiance. Mais les Chasseurs-cyclistes sont les seuls à connaître encore les secrets des autoroutes désertés et des routes abandonnées depuis longtemps. Le ciel roule sans joie au-dessus... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 14 juillet 2011

Hypnozoïque

Voici le frontispice d'un ouvrage théorique de sience-fiction. L'ère du Repos, ou hypnozoïque, décrit l'évolution du Monde après un très important cataclysme, vers un univers dominé par une perte progressive d'énergie. Cet ouvrage sera un court essai théorique sur cette période géologique imaginaire, et établira les règles et les éléments fondamentaux qui la composent. Seront abordés la faune, la flore, la société humaine (incluant culture, histoire, découpage géographique), la météorologie. Avec, derrière ces éléments disparates, la... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 26 mai 2011

Ne riez pas

Chers lecteurs. J'envisage sérieusement de changer de plate-forme blogguesque. J'espère que vous me suivrez en nombre. Voici en attendant un petit texte de fiction. Je suis né -ne riez pas, je ne met dans mes paroles aucune ironie!... je suis né à une époque où les sociétés reposaient sur un seul argument de poids: le béton. ce n'était peut-être pas le seul argument, certes, je vous le concède. Peut-être aussi, le béton était-il pris dans une chaîne inextricable d'arguments de toutes sortes. Mais c'était l'un des plus forts, et le... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 10:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 14 novembre 2010

Grand oeuvre

La rédaction des guerres bureaucratiques débute avec un plan.
Posté par monsieure à 12:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 7 novembre 2010

Darius & Alexandre

Ami lecteur, fidèle suiveur de mes intempéries mentales; Je me présente  à vous en cette soirée de Novembre à la fois pour vous livrer les aventures de Darius et d'Alexandre dans leur version complète, et à la fois pour clarifier la question du nain, puisqu'il semble qu'à raison nombre d'entre vous ont eu des doutes quant à sa physique existance. Je m'excuse encore une fois de mes écarts de clarté. Le Nain est une personne physique distincte de moi, il est pour tout vous avouer mon frère cadet, et l'a toujours été. Je... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 21:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
dimanche 27 septembre 2009

Chapitres guerriers

« Perdu à cause d’un vieux fritz, Les Prussiens Ratent leur train A la gare d’Austerlitz. » Cinquante neuf détonations rendent sourds cent deux mille petits hommes dont un sosie de Ravel posés sur une sombre petite plaine. Un quart d’instant plus tard, il n’y a déjà plus que de la nuit, une grande nuit sans fond que poudre une poudre noire- celle des soldats. Les soldats, ces fonctionnaires territoriaux, dispersent alors quantité de nuages : décharges puis nuages se succèdent dans de brèves saccades enragées,... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 09:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 1 août 2009

Le Général

Ce matin, le Général s’est levé en grande pompe, et d’une excellente humeur. Il a sauté de son lit dans ses bottes noires, à travers ses chaussettes. Il était de bonne humeur. Tout ce que fait le général a de l’intérêt. S’habiller, par exemple. J’ai perdu un vélo. Le Général exulte de joie, transporté qu’il est par une sincère happyness. Toute la journée, il sautille entre les anneaux du jardin, dans des cerceaux rouillés, et tout cela, vêtu en Général. Ce vélo m’appartiens. J’aimerais qu’on me le rende. En soirée, le... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 10:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 25 mai 2009

Réveil

C'est cette adaptation d'un lied de Malher dont on vous entretiens depuis plus d'un an. Enfin. Longtemps hanté par les heures  de jeûn auquelles on le faisait se lever, le poète et chansonnier de la guerre compose ceci: Nous, soldats, vautours ou valeureux pantins, debouts sur nos deux bottes dès quatre heures du matin, bondissons au frimas sur pavé de rue déserte; Le cher être guette en dormant le signal d'alerte qui nous emporte loin- elle de moi, et un dernier regard porte tous les émois.  ... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 13:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]