jeudi 26 mai 2011

Ne riez pas

Chers lecteurs. J'envisage sérieusement de changer de plate-forme blogguesque. J'espère que vous me suivrez en nombre. Voici en attendant un petit texte de fiction.

Je suis né -ne riez pas, je ne met dans mes paroles aucune ironie!... je suis né à une époque où les sociétés reposaient sur un seul argument de poids: le béton. ce n'était peut-être pas le seul argument, certes, je vous le concède. Peut-être aussi, le béton était-il pris dans une chaîne inextricable d'arguments de toutes sortes. Mais c'était l'un des plus forts, et le premier que l'on invoquait pour créer des barrières, faire respecter la loi, et, d'une manière générale, trouver des réponses toute faites là où on n'avait que des questions embarrassantes. Des années durant je me suis tu, n'ayant pas l'idée que mes pensées secrètes sur le béton qui rampait sur le Monde puissent recouvrir la moindre importance. Je me suis réveillé un matin et je n'étais pas environné de béton. Il s'était fait discret pendant toutes ces années dans mon entourage direct, et, comme un rat pesant, s'était levé bien plus tôt que moi. Comme sur une dentition mal entretenue, il manquait une rangée de six voitures en contrebas de la fenêtre où j'achevai de m'éveiller; de là je vis ce qui avait fait bouger les inflexibles mécaniques: un panneau d'acier marqué "déménagement", et qui tenait debout grâce à un discret pied de béton. Discret, mais lourd comme un frigidaire sur un terrain vague.

Je me suis rendu compte qu'il nous avait accompagné depuis très lontgtemps, ce béton humble et ironique. Que nos symboles en étaient faits. Qu'il avait quasiment fait la guerre à notre place, ici un peu, et beaucoup, inifiniment plus, ailleurs. 

I.D.

 

Posté par monsieure à 10:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Ne riez pas

    Je ne rie pas. Je vous conseille Over-Blog (richissime, convivial, dynamique, mais...)
    Sinon Blogspot (Gougueule) simple, agréable (et bien référencé !)
    Quant au béton, je l'adore, mais de loin (et même, de plus en plus loin !)

    Posté par Martin Lothar, samedi 11 juin 2011 à 02:01 | | Répondre
Nouveau commentaire