lundi 1 août 2011

Premiers fragments sur l'Hypnozoïque

 

Prélude à la révélation.

 

John Szetla passait du temps à attendre derrière son guichet et il lui venait ces idées de curieuses théories.

« J’adore ce boulot, oui je l’adore et ce lieu est loin de m’être désagréable, avec ses règles absurdes et ses habitants-employés. Tout y est tardif, tout y est rocailleux et tardif. Tardif, c'est-à-dire comme l’ambiance fin de siècle dans laquelle on se trouve, tardive comme le crétacé tardif, ère de volcanisme lent et toxique, une époque d’approfondissement thermique et de repères violement suragencés.  Une époque de séismes mous et de folie. Voilà, l’hypnozoïque tardif est en chacun de nous, comme le blues du lundi matin… suant de son retard, fleurant encore le lit… Ce curieux arrangement de ruines pour toujours plantées sur notre grand champ gris comme des monolithes de land art.

Tardif ou décadent, les conquérants fragiles de la fin du Monde. Une époque tardive n’est pas un sinistre épilogue de douloureuses réjouissances ; l’hypnozoïque est une pause le long de la route ou des routes ou des rails perdues, à l’orée d’une nature curieusement inexplorée, laissée en friche. Un moment d’égarement après un long rêve étrange et un réveil difficile, les quelques minutes au lit après une fausse route d’envergure. »

 

Voici donc les premières ébauches de textes concernant l'Hypnozoïque. Si je me surveille un peu, le texte sera terminé vers novembre 2011 (superstition, sans doute, conduisant l'échénance autour du sombre mois, et surtout de celui-là, 11/11.) Suite à suivre.

Au fait, je ferais paraître des articles -là encore, humble superstition, soyez bons de me pardonner- jusqu'au 200ème, et je m'arrangerais pour que l'ensemble (y compris la migration vers une nouvelle plate-forme) soit finit au quatrième anniversaire du blog.

A tous, merci de votre attention.

Posté par monsieure à 01:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Premiers fragments sur l'Hypnozoïque

Nouveau commentaire