mercredi 10 juin 2009

L'Obstinance

Non, disait l'Obstinance
Posté par monsieure à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 10 juin 2009

La Dialectique

Ceux qui me connaissent savent déjà qui je suis, disait la Dialectique.
Posté par monsieure à 11:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 8 juin 2009

Aventure

J'ouvre un second blogue. Il se trouve dans ls liens, sous le titre "Le Journal d'un Dermeste". Il n'y a rien pour le moment, qu'un peu d'explications floues. C'est tout.
Posté par monsieure à 21:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 4 juin 2009

Gloire aux Mathoeufs

Aujourd'hui c'est la saint-Mathoeuf. Il est tant de faire le Grand Voeu de Joie pour les Mathoeufs, (GVJM), et le Grand Banissement des Méchants (GBM), avant d'enchaîner sur un Grand Pardon Concernant les Mathoeufs (GPM) et un Mathovider Noster (MP) ou un Stabat Matovider Dolorosa (SMD). Je n'ai pas beaucoup de moyens en ce moment...
Posté par monsieure à 19:38 - Commentaires [3] - Permalien [#]
mercredi 3 juin 2009

La Tempérence

Posté par monsieure à 14:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 2 juin 2009

Le Maniaque

Quais à Lyon, en septembre dernier. J'ai fait la connaissance du célèbre Citronneur. C'est lui qui a remplacé les stocks de pistache de l'armée par des citrons. Actuellement il court toujours. Il court encore, ça lui fait les mollets. Il court toujours bien que personne ne le poursuive: il a volé l'identité du Joggeur... Et puis, vous savez quoi? Eh bien je suis recu aux Bons-Ababs de Lens!! parmi quatre-vingt veinards et devant huit cent décus!! J'aime doubler les points d'exclamation, quand je suis content!!
Posté par monsieure à 15:27 - Commentaires [6] - Permalien [#]

lundi 1 juin 2009

Histoires cosmiques

Je ne m'occupe pas trop d'espaces intersidéraux ou même voisins de la Terre d'ordinnaire. C'est vraiment trop grand pour que j'y prête attention, pour même que mon cerveau puisse le concevoir sans prendre peur. Je préfère les abysses aqueux aux espaces qui s'étendent dans toutes les directions autour de nous, même ci ces deux univers sont littérairement (sic) et métaphoriquement proches. Néanmoins, j'aime assez bien l'espace et  les images qu'il véhicule, à travers cette chanson dont j'ai peut être déjà parlé ailleurs, qui... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 11:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 27 mai 2009

Réveil (variation)

C'est une variation pour cette adaptation d'un lied de Malher Nous, matin, deux bottes, fracassant matin, levés, et agréables, pour un gros pantin dégustons et rendons bon petit-déjeuner sûr de nous dans la chambre de la bien-aimée cinquante-neuf dans dix mètres carré. Nous, matin, rencontrâmes un Uruguyen Au coeur d'un combat qui n'exprimait rien Ramasse tes affaires, ö guerrier mon frère Voici qu'apparaît l'horrible ennemi! Lentement après un carnage, Les corps rangés l'ennemi en nage ... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 11:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 25 mai 2009

Réveil

C'est cette adaptation d'un lied de Malher dont on vous entretiens depuis plus d'un an. Enfin. Longtemps hanté par les heures  de jeûn auquelles on le faisait se lever, le poète et chansonnier de la guerre compose ceci: Nous, soldats, vautours ou valeureux pantins, debouts sur nos deux bottes dès quatre heures du matin, bondissons au frimas sur pavé de rue déserte; Le cher être guette en dormant le signal d'alerte qui nous emporte loin- elle de moi, et un dernier regard porte tous les émois.  ... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 13:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 18 mai 2009

Art content

Je voulais rendre raison et splendeur à un viel ami. Ce n'est pas Cher, c'est Marcel Duchamps. Pourquoi? Parce que quoi qu'on dise, aujourd'hui, Marcel Duchamps, c'est le ready-made, c'est LHOOQ, c'est l'iconoclaste notoire et l'ennemi juré du bon Picasso. Mais c'est on ne peut plus faux. Il faut donc que je rende grâce à l'homme et à ses talents. Contextualisons: Monsieur Duchamps est d'abord au fait d'une gloire qu'il n'a pas vu venir, au coeur d'une avant-garde avant-guerre (la grande, pas l'autre) déjà presque... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 22:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]