dimanche 23 août 2009

Juste un citron

Non... Pas eux. Pas ceux-là, que nous avions eu l'imprudence de considérer jusque là comme de simples fruits. Pas ceux-là, pas ces fruits-là. N'importe quels autres, mais pas des citrons...! Pas des citrons, oh non, pas des citrons!! pitié, ayez pitié de notre âme et de celle des Citrons, et faites cas de nos misérables revendications, car eux, dans leur grande Jaunesse, n'auront aucune pitié... Ayez pitié, seigneur, dans toute votre impuissance, de nous et de nos Citrons!
Posté par monsieure à 12:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]

samedi 22 août 2009

Plaine, montagnes: pièce de réflexion.

Un paysage ne peut pas éternellement rester emprunt d'un calme géologique, et c'est fort dommage. Il faudrait pour cela se rendre sur Mars, la Lune, ou toute autre planète désuette et cependant gavée de déserts jusquà écoeurement. Dès que les strates ont fini leurs révolutions, des graines poussées par la vent viennent envahir les roches inhospitalières, telles une pluie séminale impie, sans interruption, en nombre et variété infinie, où le plus délicates mourront. La vallée en contrebas, fertile et grossièrement limoneuse, porte... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 19:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 18 août 2009

Quite often

L'Aiglopin est conditionné par deux parties opposées. Il n'hésite pas, n'attend pas, n'est jamais circonspect.
Posté par monsieure à 17:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 9 août 2009

Nevermore

Le Salabot n'aime pas Flaubert ni même Carthage, et y préfère Pau, ou Poe. Beaucoup pensent que le voir est un présage, le problème est que personne ne sait quel genre de chose il prédit. La vérité est qu'il prédit n'importe quoi. Personne ne prête attention à lui, et il passe le plus clair (ou sombre?) de son temps perché sur un buste féminin (Diane?) au fond d'une mare.
Posté par monsieure à 18:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
dimanche 9 août 2009

Not that often

Le foutainblow est un animal d'Angleterre (Loire). Il n'aime pas la littérature, mais ne peut échapper à son caractère purement fictionnel. Posture postillonnante.
Posté par monsieure à 17:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 9 août 2009

From time to time

Le Chapin n'a rien à voire avec le cinéma. Il se contente de se détester très fort car intérieurement il se sent autant prédateur que proie. Il est parfois accompagné de son meilleur ami l'Aiglopin, (pas d'image... pour l'instant.) qui lui n'est pas incommodé par ses difformités (trop bête). On parle (autour du feu, soirées d'hiver, etc...) également d'un Lapaigle, aussi "limité" que son frère de mutation. Mieux vaut ne pas en parler à dire vrai, il pourrait nous entendre. Aujourd'hui, deux Dermestes supplémentaires.... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 16:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 8 août 2009

Parfois

Parfois les animaux ne savent pas où ils sont. Le plus souvent c'est la nuit. Les animaux cherchent un endroit où dormir mais apparement il n'y a rien de tel, il fait trop noir. Le Papiduse. L'hybride le plus décevant de cette saison: le pire le concernant c'est qu'il a conscience qu'il est un ratage total de l'évolution.
Posté par monsieure à 12:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
vendredi 7 août 2009

Ces derniers temps

En ces temps là je m'occupais de sciences biologiques. Cela signifie en grande majorité que je faisais n'importe quois sur des feuilles de papier, que j'avais l'audace et l'impudence de le mettre en publique et de parler sur ce ton. Ceci est un Pingreuil. Le Pingreuil garde son argent pour lui, et porte sur la banquise -son territoire- un regard plein d'une grande et insoluble tristesse. C'est un animal de désert qui ne connait pas l'amour ou l'amitié.
Posté par monsieure à 12:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 1 août 2009

Le Général

Ce matin, le Général s’est levé en grande pompe, et d’une excellente humeur. Il a sauté de son lit dans ses bottes noires, à travers ses chaussettes. Il était de bonne humeur. Tout ce que fait le général a de l’intérêt. S’habiller, par exemple. J’ai perdu un vélo. Le Général exulte de joie, transporté qu’il est par une sincère happyness. Toute la journée, il sautille entre les anneaux du jardin, dans des cerceaux rouillés, et tout cela, vêtu en Général. Ce vélo m’appartiens. J’aimerais qu’on me le rende. En soirée, le... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 10:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 21 juillet 2009

Mathoeufs de chapelle (XIIIème siècle)

Suite à réclamation---->acte.                 
Posté par monsieure à 22:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]