dimanche 10 avril 2011

Marla doute.

Marla angoisse parfois au moment de se coucher, elle ferme les yeux et imagine que la vieille idole au-dessus de son lit va tomber pendant un sommeil particulièrement lourd, et lui écrabouiller la tête. Un jour elle prit une importante décision. Elle porta la vieille idole jusqu'au fleuve et la lâcha depuis un pont. Comme le sinistre plouf lui semblait une piètre satisfaction, elle imagina alors la chose se dissoudre au fond, léchée par les veines froides, et colorant l'eau d'une vilaine tache rouge.
Posté par monsieure à 15:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 9 janvier 2011

Meurtre

J’ai fait un rêve cette nuit, et tu étais dedans. J’ai rêvé de cette histoire de meurtre, celle qui revient souvent, l’histoire de mon trépas. Une rue, une ville, une foule… Seulement cette fois-là c’était toi Marfa Pétrovna et non pas un simple inconnu qui me poignardais. J’ai vu dans ce rêve ta démarche à la fois précipitée et très calme, troublée par les mouvements de tous ces gens autour de nous. J’ai vu ma très curieuse réaction quand tu m’as mis ce bout de métal droit dans le corps : impressions conjuguées de... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 17:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 14 février 2010

Contes de Stégocéphaloïdes et associés

Continuons sur cette série illustrée sur les poissons, avec un conte visqueux sur le Dipneuste. Dipneuste: poisson grec (pneuma=respiration & souffle, di=deux). Le Dipneuste respire aussi bien sous l'eau avec ses branchies internes (elles sont externes lorsqu'il est jeune) que sur la terre avec son unique poumon qu'il chérit comme son propre fils. Il marche un peu avant d'aller s'aliter dans la vase, sur ses quatres nageoires fines, faibles, et rubannées, qui ne sont pas encore des pattes. Si j'étais riche, je paierais... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 16:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 10 janvier 2010

Contes bathypélagiques.

Aphorismes sur les poissons ou « Grand Sommeil » des abysses ou Poèmes de bathyscaphe. Marla expliquait, selon sa très-précise science ichtyologique : « Non, le Chauliodus n’est pas un poisson-radiateur au sens où il produirait de la chaleur. Le Chauliodus n’est pas non plus un animal qui se mange sur plaque chauffante. Le Chauliodus est davantage un poisson qui, dans l’eau, cherche les sources de chaleur pour s’y accoler et s’y réchauffer… Dans le vide noir des abysses, de telles sources sont rares, mais fort heureusement,... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 11:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 28 septembre 2009

Mamie douceurs

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:SimSun; panose-1:2 1 6 0 3 1 1 1 1 1; mso-font-alt:宋体; mso-font-charset:134; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 680460288 22 0 262145 0;} @font-face {font-family:Garamond; panose-1:2 2 4 4 3 3 1 1 8 3; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:647 0 0 0 159 0;} @font-face {font-family:"\@SimSun"; panose-1:2 1 6 0 3 1 1 1 1 1; ... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 14:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 21 septembre 2009

Contes à faire peur

La rubrique de Mamy douceurs Aujourd’hui Mamy douceurs va me remplacer un court instant,   faire quelque chose d'inhabituel et  vous raconter une histoire incroyable. « Un jour que je me promenais sur le chemin qui mène à chez moi, j’ai vu un pot de rillettes entamé au bord du chemin. Je suis allé faire une déposition chez les policiers qui ont commencé par ne pas me croire. Il commençait à faire tard, mais j’ai quand même décidé d’emmener ces jeunes foutriquets sur les lieux pour leur montrer  les... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 22:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 14 juin 2009

Lavabo

Voici un conte du Réfrigérateur écrit un soir de pluie pas loin de Truro dans les Cornouailles, à la fin d'un long banquet (35m). LAVABO Ce bonhomme... n'a jamais aimé parler de lui, et c'est peut-être en cela qu'il fut quelqu'un d'extraordinnaire. Si, sous l'insistance de ses amis, il lui arrivait de le faire, c'était avec un dégoût désintéressé, ou une humilité rebutée. Un soir qu'il partageait avec ses amis un pauvre repas dans un pauvre restaurant, je lui faisais remarquer pour l'embêter ses mains sales. Il avait mangé ses... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 14:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
dimanche 26 avril 2009

Inquiétante étrangeté

Ces derniers temps, je ne croise pas grand monde. Photographies idiotes, trois choisies selon l'ordre et la beauté du hasard.
Posté par monsieure à 15:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
dimanche 15 mars 2009

Historietta

John passait son temps à parler avec Léonine. « Ce vieux monsieur que tu vois là est myope, mais je peux te le dire car je le connais un peu : tu ne le verra jamais avec des lunettes, il préfère les lentilles de contact. Ses yeux sont secs, il souffre… aveuglé, tâtonnant,, il titube vers les douches des filles sans le savoir pour y nettoyer ses yeux. » Ou encore : « C’était un authentique soir de Février : temps lugubre, pluie froide, crachin. Et les petites cours de immeubles recevaient l’eau et réagissaient en devenant... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 12:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 17 juin 2008

Contes du Baccalauréat

Allez, un petit Conte du Réfrigérateur pour tous ceux qui passent le baccalauréat et à qui ça plait pour d'obscures raisons. Joyeux Noël! "Conte du Bac", in  Les Guerres Bureaucratiques. La chaleure écrase sans pitié les poux entre son pouce et son index suant et collant.  Sur le ciel gris de l'Ouest de tranchants bouts de ciel bleus lentement s'effilochent, au Sud une tempête noire se profile, à l'Est s'accumulent de sombres cumulus, et les pauvres élèves, écrasés de cette chaleur silencieuse de plomb,... [Lire la suite]
Posté par monsieure à 17:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]